5 raisons de faire la fête avant un semi-marathon

semi-marathon-saint-malo-jouanito

Depuis que j’ai commencé à courir, je l’ai toujours fait à la recherche du plaisir et des sensations. Je n’ai jamais été un grand fan du côté très académique du running, du fait de ne parler que du nombre de kilomètres courus dans la semaine, du nombre de calories qu’il y a dans ton plat et de trucs chiants.

Ce que j’aime dans le running, c’est la sensation de se lâcher, de se dépasser, et encore plus quand c’est avec des potes. Depuis quelques années, on enchaîne beaucoup de week-ends à droite à gauche, que ce soit en France ou à l’étranger, pour aller courir. On prend l’excuse du running pour à chaque fois une expérience inoubliable de 2-3 jours dans une ville qu’on ne connaît pas forcément, pour y faire la fête, visiter, rencontrer du monde, et courir.

Bref, début septembre on est partis entre potes au semi-marathon de Saint-Malo. On a fait la fête comme il fallait, et après 3h de sommeil en 2 nuits, on a couru un semi comme ça, à la cool, le sourire aux lèvres. Ça m’a donné l’idée de vous donner 5 raisons de faire la fête avant un semi-marathon.

Raison #1 – Tu es sûr de ne pas rater ton réveil

Logique, si on ne se couche pas, on ne peut pas rater son réveil. Pour une course qui démarre à 8h ou 9h, ça vous laisse juste le temps de faire la fermeture du bar ou de la boite, de rentrer tranquillement, de vous préparer un petit-déjeuner, une douche, on enfile ses chaussures et hop, sur la ligne du départ.

Raison #2 – Ton casse-croûte de sortie de boite te sert de petit-déjeuner

Le grand avantage, c’est que tu n’as pas besoin de te lever plus tôt pour te préparer un plat de pâtes à 6h du matin. Soit tu réussis à trouver un casse-croûte quelque part sur la route, soit tu te prépares tranquillement un mini-brunch chez toi. Et si c’est pour le semi-marathon de Saint-Malo, je vous conseille une galette complète. Juste avant d’aller courir 21km c’est parfait. Testé et approuvé.

Raison #3 – Le sucre de l’alcool te fait avancer

C’est bien connu, l’alcool c’est du sucre. Alors si tu pensais ne pas avoir assez d’énergie pour tenir autant de kilomètres, fais confiance aux tournées que tu as payées la veille, à ton gin tonic plein de bons nutriments pour nourrir ton corps en sucres rapides. Et tu te transformes d’un coup en fusée !

Raison #4 – Tu ne sens pas la difficulté

Tu penses que l’alcool plombe tes performances ? En période de hangover oui. Mais si tu es encore sur la lancée de ta soirée, l’alcool est encore ton principal gasoil. Comme si tu mettais le feu sur le dancefloor, tes jambes déroulent sans réfléchir. Une foulée fluide et sans douleur. C’est ce qu’il s’est passé pour moi à Saint-Malo. Je ne me suis jamais senti aussi bien dans mes baskets.

Raison #5 – T’es heureux

Ah oui, et le principal. Tu as passé un week-end haut en couleurs avec tes potes pendant 2 jours dans une ville en province ou à l’étranger, tu en as bien profité, on est dimanche matin et la course c’est un peu comme le bouquet final de tout ça. Profite, laisse toi aller, souris aux supporters, encourage les runners qui sont à côté de toi, et cours Forrest.

Voilà. C’est clair non ? Tant que le plaisir est là, les performances suivent, ne vous inquiétez pas. Tant que vous vous entraînez régulièrement le reste de l’année, tout va bien. La preuve, en ne dormant quasiment pas, en faisant la fête non-stop, je finis le semi-marathon en 1h34 sur un parcours très vallonné, avec de la pluie et du vent.

Ça peut sonner hérétique aux oreilles de passionnés d’athlétisme, mais je prône de faire la fête avant et après les courses, de se faire plaisir, de ne pas se limiter, de ne pas rester sage, juste pour protéger son corps et ne pas prendre de risque. Profitez de la vie, sortez, faites des nuits blanches, amusez-vous, sortez des sentiers battus, laissez votre marque sur notre génération. On est la nouvelle vague de runners, celle d’aujourd’hui, et le running a changé. Le running est différent aujourd’hui. On fait la fête, on bouge, on s’éclate.

  • Diane

    En voilà un conseil des plus
    original. Je ne me permettrai pas de douter de son efficacité, mais je t’avoue
    que c’est la première fois que je rencontre ce genre d’arguments. Cela pourrait
    en effet me motiver à faire du sport. :)