Comment battre son record sur 10km

record-10km

Le début d’année a été sportivement chaotique de mon côté. Une tendinite au genou, l’impossibilité de participer au Marathon de Paris, et plus de 2 mois sans sport. Un retour de blessure est toujours difficile à aborder, mais comme on dit, l’important c’est se relever à chaque fois.

Pour me motiver, je m’étais inscrit à 5 courses officielles en mai & juin. Un programme intense mais qui te force à t’entraîner et à te concentrer sur ta forme physique. Au final, j’ai été un peu long au démarrage, mais je finis par battre mon record sur 10km sur la dernière course de ce programme estival !

Voici le récap de ma première partie de saison 2016.

wings-for-life-world-run

Wings For Life World Run – 8 mai – 25km

  • La course : sans ligne d’arrivée, le but est d’aller le plus loin possible et de résister à la voiture balai qui te colle aux baskets en accélérant au fur et à mesure de la course. Tu rajoutes à tout ça une chaleur de 30°, une soirée un peu trop arrosée la veille et tu comprends que ça va être dur. Très dur.
  • Le résultat : 25km en 2h07, ce qui est au final une très bonne surprise pour ma première course de la saison. Un rythme de 5’04 par km sur une telle distance n’est pas si mal.
  • Mon bilan : on peut même envisager la barre des 30km pour l’année prochaine !

foulées-clamart

Foulées de Clamart – 22 mai – 10km

  • La course : à mi-chemin entre cross et trail, ce 10km en pleine fôret de Clamart était beaucoup plus difficile que je ne le pensais. Une succession de sentiers accidentés, et surtout une fameuse montée de 800m du même calibre que celle du Paris – Versailles. Un parcours qui m’en a fait baver de A à Z, le tout sous la pluie.
  • Le résultat : 44’20 au chrono, qu’on ne peut pas vraiment comparer à un autre 10km classique, et une belle 30e place au classement général.
  • Mon bilan : déçu de mon chrono, mais encore plus étonné de voir le peu de monde qui était arrivé avant moi. Course réussie donc !

10km-lequipe

L’Équipe – 29 mai – 10km

  • La course : chaque année c’est la même chanson. Première grande course parisienne, une ambiance au top, plusieurs dizaines de milliers de participants (23 000 inscrits, 17 000 participants le jour J), un parcours très difficile dans l’Est parisien.
  • Le résultat : 42’36 au chrono, en passant la quasi-totalité de la course tout seul, entre le groupe des -40 loin devant et le reste du peloton loin derrière moi. Le mental et les jambes étaient restés sous la couette ce matin-là, je termine juste pour l’honneur.
  • Mon bilan : une course sans saveur et un chrono pas cool.

course-chateau-vincennes

Course du Château de Vincennes – 12 juin – 10km

  • La course : ce week-end là j’étais inscrit pour une course en Normandie, que j’ai finalement annulée à cause de la météo qui prévoyait de la pluie (oui je sais, l’excuse facile). Je trouve au dernier moment un dossard pour la course du Château de Vincennes. Le parcours est roulant, il fait beau, peu de monde et une belle ambiance mise par les supporters. Je suis parti sans aucun objectif, juste pour le plaisir, et finalement c’est en s’enlevant sa propre pression qu’on court mieux.
  • Le résultat : 41’30 au chrono, sans que ce soit si rapide que cela, j’étais bien dans mes baskets, une foulée agréable. En rythme de 3’55 sur la première moitié de la course, un rythme légèrement plus lent ensuite, pour finir tranquillement.
  • Mon bilan : la course qui fait du bien au moral & un parcours agréable. À refaire l’année prochaine sans hésiter.

foulees-du-12eme

Foulées du 12ème – 19 juin – 10km

  • La course : dernière course de mon programme, cette course est encore très peu connue, et c’est tant mieux. Peu de participants, presque une course de village, un parcours tout plat à travers le Bois de Vincennes et le lac Daumesnil. On part à 4 avec pour objectif de finir en moins de 40min. À l’aise sur ce rythme à mi-course, je lâche un peu de terrain au fur et à mesure tout en gardant le meneur d’allure en vue. Sans montre ce jour-là, je ne sais pas précisément à quelle allure je suis, je cours aux sensations, en essayant de ne pas ralentir.
  • Le résultat : 40’09 au chrono, tout simplement mon record perso sur la distance ! Une vingtaine de secondes de mieux que mon précédent record, je finis la course très satisfait du résultat, surtout quand à l’arrivée j’avais encore de l’énergie dans les jambes.
  • Mon bilan : que du positif, à l’exception de ces 9 secondes de trop que j’aurais pu facilement perdre si j’avais eu ma montre de running ce jour-là. Je suis persuadé que la barre des 40 minutes tombera lors de mon prochain 10km officiel, et ça c’est vraiment top.

La recette pour battre son record

Non, je rigole, il n’existe pas de recette magique pour ça, il suffit de s’y mettre sérieusement et de bosser, c’est la seule recette. Le plus dur, c’est de le faire quand tu reviens de blessure. Il faut s’armer de patience, éviter de reprendre trop rapidement (ce que je n’ai pas respecté), manger plus sainement (ce que je n’ai pas respecté), boire moins d’alcool (ce que je n’ai pas respecté), et courir.

Le plus important c’est de prendre du plaisir. C’est ce qui m’a fait défaut dans les premières courses de cette année, où je m’étais mis trop de pression, sans réussir à bien courir. Dès que tu y vas pour le plaisir, avec l’envie, le sourire et la motivation, tes jambes avancent toutes seules et les records tombent.

En tout cas on y est, la première partie de la saison s’achève en ce moment, la période juillet / août est comme chaque année très calme pour le running en France, à part pour les trails. De mon côté, ma prochaine course sera à Lille début septembre à l’occasion du semi-marathon de la braderie !

Et vous, quelles sont vos prochaines courses prévues cet été ou à la rentrée ?