Comment courir un marathon sans préparation

marathon-blog

Non, je ne vais pas vous donner les secrets pour courir un marathon en 2h sans aucune préparation, il n’y a aucun secret à part l’entraînement. Mais je voulais faire un point sur là où j’en suis, alors que la date fatidique approche. Même si je n’ai toujours pas commencé à m’entraîner, je suis excité à l’idée d’être sur la ligne de départ.

Ma préparation

Le marathon de Paris est dans à peine 2 semaines. Déjà, ça arrive vite. Où en est ma préparation ? Hm, comment dire, disons que je ne l’ai pas commencée. J’ai l’impression d’être dans le creux de la vague, même si la vague n’est pas très haute.

Honnêtement, je suis tout à fait prêt mentalement, j’ai vraiment envie de faire ce marathon, de découvrir cette aventure. Surtout que je vais le courir avec plusieurs potes et une partie de ma famille, donc c’est quelque chose qui me tient à coeur. Je veux le faire & aller jusqu’au bout, quoi qu’il arrive.

Physiquement, c’est une autre histoire. Je n’ai malheureusement pas eu le temps récemment de suivre une préparation sérieuse, et je n’ai pas couru depuis pas mal de temps. Entre le boulot, les voyages, les soirées, #boost & le blog, c’est compliqué de trouver du temps pour courir. Comme si ce n’était pas assez, mon genou a décidé que c’était le bon moment pour m’annoncer une blessure. Ce n’est pas très grave, mais ça m’empêche de courir pour l’instant. J’espère que cela va s’arranger dans les prochains jours. Mon médecin m’a dit de me reposer jusqu’à fin mars – je crois qu’il veut me faire comprendre que je suis têtu de vouloir courir ce marathon. Dans tous les cas, je ne le ferai pas si je ne me sens pas d’attaque physiquement à 100%.

Pourtant, je le répète depuis que je suis inscrit à ce marathon, mais j’ai vraiment envie de courir ces 42km pour le fun, pour le plaisir et vivre à fond cette expérience. J’ai toujours dit que je ne me fixais pas d’objectif, à part le finir. Ce marathon, c’est une dédicace à tout ce que j’ai pu vivre à travers le running ces dernières années, comme pour dire que même si ce n’est pas du tout le genre de distance où je suis à l’aise, je peux le faire. Tant que l’envie et la détermination est là, on peut boucler n’importe quelle distance.

La préparation qu’on devrait tous faire

En attendant, vous avez l’air en pleine forme puisque j’ai pu avoir accès aux stats de l’app connectée du marathon de Paris, et les chiffres sont au top ! C’est impressionnant. Je vous laisse regarder en détails l’infographie avec les différentes statistiques, mais c’est intéressant de voir la préparation de tous ceux qui utilisent l’app. Si vous ne l’utilisez pas encore, vous pouvez la retrouver par ici.

Infographie_marathon_paris_schneider_electric-1

Et vous, vous en êtes où dans votre prépa marathon ? Je suis très intéressé d’avoir votre ressenti sur vos entraînements et de voir comment vous vous sentez à l’approche de la date fatidique :)

D'autres articles plutôt cool

  • Colinou

    J’avais couru l’an dernier le marathon avec deux semaine seulement de prépa, sortant d’un claquage. Donc, ça se fait si on a l’habitude de courir. Au final, c’est 10 minutes de plus sur le chrono mais on profite aussi plus de l’ambiance avec moins la pression “chrono! chrono!”. Cette année, ca sera tout aussi bizarre car deux semaines aprés un 80km.

    • jouanito

      80km juste avant un marathon, t’es courageux ! :)