Comment être heureux à La Défense

la-défense-jouanito

Ca fait tout juste un mois que j’ai commencé mon nouveau job à La Défense. Et la première question qu’on me pose à chaque fois que j’en discute avec quelqu’un, c’est comment j’arrive à supporter La Défense. Comme si par défaut, c’était le quartier à absolument éviter, et qui ne permet pas d’être épanoui.

Je l’avoue, en passant du Marais à La Défense, je me suis dit que j’allais perdre en qualité de vie, et que tous les petits détails qui rendaient mon quotidien agréable, allaient progressivement disparaître pour laisser place au métro, boulot, dodo, à la grisaille, à la mauvaise humeur de tout le monde, à la négativité ambiante du quartier.

Après 1 mois passé à bosser à La Défense, tout va bien. Je pense qu’on se fait une image trompeuse de ce quartier dans nos têtes. On a l’impression de rentrer dans une antre terrible, un trou noir du bonheur où le business contrôle l’humain. Honnêtement, je pense que ta qualité de vie, tu te la fais tout seul, peu importe où tu travailles, que ce soit dans un quartier hipster de Paris, à La Défense, au fin fond de la banlieue, en province, à l’étranger, ou autre part.

7963522822_ef0a63db90_k

L’important, c’est de se sentir en adéquation avec son environnement, de sentir qu’on contrôle ce qui nous entoure, qu’on maîtrise son emploi du temps, qu’on ne se laisse pas embarquer dans un rythme imposé par là où on bosse. C’est vrai que les premiers jours, quand tu débarques dans le RER A, tu te demandes dans quelle galère tu t’es foutu, et pourquoi tu as accepté un job à La Défense. Quand tu te retrouves dans le flux des gens qui circulent non-stop dans tous les sens, on perd facilement ses repères. Quand tous les restaurants et cantines sont complets à 11h55, tu te dis que les gens sont fous, que tu ne vas jamais t’en sortir.

Mais au fur et à mesure, il faut essayer de reprendre contrôle de tout ça, d’identifier chaque détail qui t’ennuie, et de réfléchir à comment l’optimiser. C’est un peu ce que j’ai fait. Je vous donne quelques exemples.

Le premier jour, j’ai pris le RER A. Je me suis dit : ok, je ne prends aucun plaisir et il y a aucune possibilité pour faire quoi que ce soit là-dedans. Depuis, je prends la ligne 1. C’est 5-10 minutes de plus de temps de transport, mais il vaut mieux mettre 40 minutes pour aller au boulot et pouvoir profiter de ce temps, plutôt que de souffrir pendant 30 minutes. Chacun sa vision des choses, mais moi c’est celle-ci.

Et tous les matins, j’apprécie le trajet jusqu’à La Défense. Non, non, je vous jure, je n’écris pas ça ironiquement. Pendant ces 40 minutes, je m’occupe. J’ai un peu de place pour lire, donc je lis mes bouquins, que je n’ai jamais le temps de lire chez moi, car j’ai toujours autre chose de plus important à faire. Dans le métro, personne n’attend rien de toi, donc autant en profiter pour t’occuper intelligemment ou te reposer. Sinon, je gère tous mes mails perso, je programme mes tweets pour la journée, je lis des articles que j’avais sauvegardé la veille, etc.

Un autre truc que j’ai découvert pour m’occuper dans le métro : la méditation. Pour de vrai. J’avais essayé l’année dernière, mais je n’avais jamais réussi à tenir le rythme. Depuis que je prends le métro tous les matins, j’ai le temps. J’utilise l’app Headspace pour me guider, et c’est une MER-VEILLE ! L’app te propose des sessions de méditation de 10 minutes, où tu écoutes un mec te parler et te guider dans ta séance. Tu mets tes écouteurs, tu lances la session, tu fermes les yeux et tu profites.

headspace-app

L’app te fait enchaîner plusieurs exercices de respiration, de réflexion, de pensée, etc. Ca te coupe de tout ce qu’il peut se passer à l’extérieur, et l’effet est surprenant. Tu te sens calme, posé, relaxé, en plein contrôle de toi-même. Tu peux enchaîner plusieurs séances dans le métro, et quand tu arrives, tu es en pleine forme, physiquement et mentalement, prêt à affronter ta journée. Un bonheur. Je vous le conseille sans hésiter.

L’app Headspace vaut le détour. Allez voir sur leur site pour avoir plus d’infos et la télécharger. C’est évidemment dispo sur iPhone et Android. Vous m’en direz des nouvelles.

Une autre chose qui permet d’être heureux à La Défense, c’est le sport. Ces dernières années, j’avais du mal à faire du sport le midi. Je ne suis pas du matin donc ce n’est pas possible, et le soir j’ai rarement le temps d’en faire à cause des soirées, des événements, etc. Le midi c’est le moment parfait. Tu as besoin de faire une pause dans ta journée de boulot pour t’aérer l’esprit, c’est parfait.

De mon côté, j’ai une salle de sport en bas de ma tour, donc c’est très pratique. Je suis abonné mais je vous avoue que je ne suis abonné que pour la douche et le vestiaire. Je ne suis pas (encore) adepte des salles de sport en intérieur, ça viendra mais ce n’est pas pour moi pour le moment. Non, ce qui est cool à La Défense, c’est qu’il y a plein de spots pour aller courir. Et je vais vous parler du mien.

Courir sur le parvis de La Défense, ça a ses limites, on est d’accord. Mais il y a des endroits vraiment top pour se défouler et aller courir. Le parcours parfait pour moi, c’est de partir du parvis (peu importe d’où tu bosses exactement dans La Défense), et de partir en direction des quais de Seine, sur l’île de Puteaux. De ma tour, je n’ai qu’un peu plus de 1km pour y aller, c’est parfait. L’île de Puteaux, c’est le paradis pour les sportifs et les runners. Toute l’île est dédiée au sport. L’ambiance est géniale, car tu es entouré d’arbres et de nature, et il y a tout ce que tu veux pour faire du sport. Des ateliers de musculation, des sentiers de terre pour aller courir, et surtout un stade en extérieur pour courir, faire des séances de fractionné, etc. Un vrai bonheur.

Tu peux te faire une pause de 1h30 le midi en ayant eu le temps de descendre de ta tour, d’aller te changer, de partir sur le parvis, de faire un échauffement jusqu’à l’île de Puteaux, de faire la séance que tu veux (soit courir 45 minutes, soit faire une séance de fractionné, soit faire des exercices de renforcement musculaire, etc), de revenir à ta tour, de prendre ta douche et de revenir à ton bureau. Parfait. Il suffit juste de prendre un snack rapide sur le chemin pour grignoter, et tu es bien.

En tout cas, voilà ma vision du quotidien à La Défense. C’est important de s’approprier son lieu de travail, de trouver ses marques, ses habitudes, et de se sentir bien.

Si vous avez d’autres bons plans, astuces et habitudes à La Défense, n’hésitez pas dans les commentaires ! :)

D'autres articles plutôt cool