Comment gérer sereinement la surcharge d’information du web

tumblr_nnxxxvvONz1s60g1po6_1280

L’humanité a produit au cours des 30 dernières années plus d’informations qu’en 2000 ans d’histoire et ce volume d’informations double tous les 4 ans. Voilà, ça plante le décor. Notre société contemporaine est le théatre de la surinformation, cette surcharge et cette multiplication incontrôlable d’informations, de contenus.

Aujourd’hui, l’information se déplace tel un virus : internet, livres, vidéos, chaînes TV, magazines, applications, mails, conférences, et on pourrait remplir une encyclopédie rien qu’en citant les différentes sources d’information. Aucun doute que nous sommes tous des drogués de l’information, à consommer 24h/24 des informations, à absorber des contenus, à avaler des actualités sans vraiment avoir le temps de comprendre tout ce que l’on aimerait.

Ce phénomène nous cause souvent de la frustration, du stress, de l’angoisse, et une peur de manquer la prochaine information. Qui sauf exception ne changera pas grand chose à votre vie. Mais alors comment contrôler ce flux d’informations ? Comment retenir ce qui est vraiment utile pour nous ? Comment peut-on re-devenir maître de l’information, gérer efficacement l’afflux de cette inifinité de contenus ? Quelques petites pistes de réflexion.

1. Assumer sa consommation excessive d’informations

Vous êtes en plein dans une surcharge d’informations, c’est une réalité, à part si vous vivez dans la jungle sauvage, mais je me demande du coup comment vous avez pu atterir sur cet article. Bref, nous sommes tous exposés à des milliards de contenus, et même en tentant de les éviter, on en assimile quelques milliers voire quelques millions sans forcément en avoir envie. Ce n’est pas grave d’être dans une telle situation, le reconnaître c’est déjà avancer dans le bon sens. Le reconnaître c’est s’enlever déjà une part de frustration et calmer son rythme de vie.

Si vous ne connaissez pas encore Alex Ikonn, je vous conseille de vous regarder ses vidéos sur le sujet et de vous abonner à son excellente chaîne YouTube.

2. Savoir ce que l’on veut et trier ses intérêts

Au lieu de subir l’information, commençons par la dresser et la faire travailler pour nous. Elle doit nous servir et non pas nous asservir. Premièrement, définissez quel type d’informations vous souhaitez et dont vous avez besoin. Plutôt du sport, de la politique, cinéma, santé, mode, voyages… ? Choisissez. Mais choisissez vraiment. Ne dites pas que vous aimez toutes les thématiques et que vous voulez avaler toute l’information. Il faut savoir trier pour sélectionner l’essentiel, ce qui vous intéresse le plus.

Sélectionnez maximum 10 intérêts. De ces intérêts, adaptez vos sources de contenus. Peut-être qu’au lieu de regarder BFM TV et TF1, vous réaliserez qu’il est plus pertinent de s’abonner à un magazine spécialisé dans la cuisine, à une chaîne TV sportive, un blog spécialisé sur les voyages exotiques. Plus vous segmentez, plus vous trouverez de la qualité, plus vous serez sereins.

3. Maximiser son temps et prendre des actions

Au final, pourquoi s’informe-t-on ? Le temps est précieux, si on le dépense pour absorber de l’information, ce temps passé doit être rentable et donc vous resservir dans votre vie afin de l’améliorer. Certes, mais la surinformation provoque une saturation, qui vous empêche de réfléchir. Aussi, cette surinformation vous prend trop de temps, et vous n’avez plus le temps de prendre des actions ou vous ne savez pas comment appliquer ces informations dans votre vie. Il est presque inutile de boire une information de façon passive.

C’est un cycle qu’il faut avoir. Sélectionnez l’information essentielle, mémorisez, analysez, réfléchissez en quoi elle peut vous apporter. Voilà. À chaque problème sa méthodologie.

4. Internet : un allié plutôt qu’un ennemi

On s’est tous déjà dit qu’on passait trop de temps à surfer sur le web. On s’est tous déjà retrouvés sur des articles insolites. Puis deux, puis trois, puis toute une après-midi. Finalement, tout ça ne nous a rien apporté. Ce côté sombre du web, tâchez de l’éviter. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous. Et bien forcez-vous. À l’inverse des médias traditionnels comme la TV, la presse ou la radio qui émettent des contenus de façon descendante, le web et les médias sociaux vous permettent de choisir les contenus que vous désirez, à la carte. Alors profitez-en, pour une fois qu’on vous donne cette opportunité.

Faites-vous une liste de blogs que vous aimez (et abonnez-vous à leurs actualités via Feedly par exemple), mettez vous à Twitter en suivant des personnalités ou entités qui vous semblent pertinentes, en organisant des listes si besoin. Tout est une question de vision : au lieu de voir le web comme un lieu anarchique où l’on trouve tout et n’importe quoi, voyons le plutôt comme un lieu où vous êtes maîtres de votre information, où vous maîtrisez la quantité et la qualité des contenus que vous recevez.

5. Utiliser des outils pour être méthodique

Vous commencez à être rodé sur le web, mais vous avez toujours l’impression de perdre pas mal de temps ? Comme on dit, il y a une application pour ça. Même des centaines.

  • Pocket pour sauvegarder les articles que vous voulez lire plus tard
  • IFTTT pour jouer avec vos différents réseaux et faire travailler le web pour vous
  • Feedly pour rassembler en un seul endroit les nouveaux articles de vos sites préférés
  • Rescue Time pour analyser votre temps passé (inutilement) sur le web
  • Self Control pour vous bloquer vous-même l’accès aux réseaux sociaux pour un laps de temps donné afin de mieux vous concentrer.

Et vous, quelles sont vos techniques pour gérer efficacement toutes ces actualités, notamment dans les médias ?

D'autres articles plutôt cool