Bilan de mes courses de septembre

paris-versailles-jouanito

La rentrée était plutôt chargée en running. Je vous avais parlé cet été de mon plan d’entraînement pour ne pas chômer et être au taquet en septembre. Eh bien jackpot, le boulot a payé avec une rentrée réussie, tant au niveau des perfs que du plaisir pris sur chaque course !

Et rien ne vaut un récap précis et efficace de tous ces rendez-vous.

1 – L’épopée bretonne de Cancale à St-Malo

semi-marathon-saint-malo-2016-jouanito-02

Date Course Ville Distance Chrono Rythme
04/09 Semi-marathon de St-Malo St-Malo 21km 1h34’41 4’29

Pourquoi c’était cool ? Un parcours sublime de Cancale à St-Malo, une vue imprenable sur la côte bretonne, et un week-end rythmé par la fête. Je vous avais d’ailleurs publié un article sur les 5 raisons de faire la fête avant un semi-marathon.

Est-ce que j’avais bu des bières la veille ? Oui, et pas que des bières. Heureusement qu’on nous a pas demandé de souffler dans le ballon au départ de la course.

Et pendant la course, ça allait ? Les jambes ont gambadé, le chrono n’est pas forcément exceptionnel mais il est plutôt pas mal au vu de la physionomie du parcours, avec beaucoup de côtes, de descentes sinueuses, de passages au milieu de villages bretons, avec les bourrasques de vent le long de la mer, et la pluie.

L’article dédié sur le blog : dispo ici.


 

2 – Partir à Copenhague juste pour aller courir

adidas-runners-copenhagen-september-2016-6

Date Course Ville Distance Chrono Rythme
10/09 adidas Runners Race Copenhague 12km 49’52 4’09

Pourquoi c’était cool ? Parce qu’on est partis avec toute la team élite, parce que c’est un voyage à l’étranger, parce qu’on avait réuni toutes les teams européennes de la communauté adidas Runners, et que c’était un week-end de folie.

Est-ce que j’avais bu des bières la veille ? Oui. Pas beaucoup mais juste suffisamment pour se sentier bien et se mettre de bonne humeur.

Et pendant la course, ça allait ? Une course parfaitement plate, une boucle de 6km à enchaîner deux fois autour de la rivière de Copenhague. Un peu trop chaud et sec (bizarre pour la Scandinavie), j’ai essayé de partir sur un rythme assez élevé dès le début pour profiter du plat mais la chaleur et les longues lignes droites ont eu raison de mon enthousiasme. Le chrono est quand même très satisfaisant, mais j’aurais aimé battre mon record sur cette course !

L’article dédié sur le blog : dispo ici.


 

3 – Ma première course à obstacles au Mud Day

mud-day-cabourg-2016

Date Course Ville Distance Chrono Rythme
17/09 The Mud Day Cabourg 13km Pas de chrono Pas de chrono

Pourquoi c’était cool ? Je n’avais encore jamais fait de course d’obstacle. On se retrouve donc sur le départ du Mud Day à Cabourg, un samedi matin d’automne sous une pluie fine. Au programme, 13km autour de la ville et 22 obstacles à franchir pour devenir officiellement un Mud Guy. Une course digne d’une organisation militaire, des obstacles au final assez faciles à passer mais très drôles à passer (bain glacé, décharges d’électricité, marécage boueux, lianes, etc).

Est-ce que j’avais bu des bières la veille ? Pour une fois, non.

Et pendant la course, ça allait ? Même si je suis très à l’aise pour enchaîner les kilomètres, beaucoup d’obstacles favorisent les gabarits qui pratiquent le crossfit et le training. Le Mud Day n’est pas forcément fait pour les grands sans biceps. Je vais aller m’entraîner et je reviendrais plus fort l’année prochaine ! Peut-être dans une autre ville. C’est ce qui est cool avec le Mud Day, il y en a un peu partout en France et c’est une bonne excuse pour partir en voyage avec des potes le temps d’un week-end.


 

4 – Le finish parfait à Versailles

adidas-runners-paris-versailles-2016-1

Date Course Ville Distance Chrono Rythme
25/09 La Grande Classique Paris 16km 1h09’42 4’21

Pourquoi c’était cool ? C’est la course qu’on préparait depuis plus de 4 mois avec la team élite adidas Runners Paris. Plusieurs mois d’entraînements avec nos coachs à l’INSEP, c’était le rendez-vous annoncé pour nos records. Avec notre clique des 100 meilleurs runners & runneuses de Paris, on s’est affûtés tout l’été pour cette course là. Comme d’habitude, l’ambiance était exceptionnelle. Beaucoup de supporters, des coureurs en pleine forme, une organisation au top. Ayant passé toute mon enfance à Versailles, c’est toujours une course très spéciale pour moi. Ce ne sont pas des kilomètres n’importe où, c’est là où j’ai grandi. Je les connais par coeur ces rues, ces montées, ces chemins de forêt, et cette grande ligne droite devant le Château.

Est-ce que j’avais bu des bières la veille ? Oui. En même temps quand tu mets toute la team devant un bar en plein air, difficile de résister.

Et pendant la course, ça allait ? Bien-sûr que ça allait ! Arrivés à 7h du matin sur place pour un échauffement avec la team, on ne pouvait pas être mieux préparés. Objectif 1h10 en tête. On part en petit groupe avec notre booster / pacer dédié qui s’occupe de gérer notre allure. On part un peu vite mais tout le monde est à l’aise. Sur la côte des Gardes, je veux m’économiser et je laisse les autres prendre un peu d’avance. Après les 3km de montée, j’allonge progressivement ma foulée pour les rattraper. Les kilomètres passent et la fatigue ne pointe toujours pas le bout de son nez. Je continue à accélérer au fur et à mesure, pour finir à quelques mètres derrière mes compatriotes de course. Et à la clé, un record en 1h09’42 ! Soit 5 minutes de gagnées par rapport à l’année dernière. Une grande course !

L’article dédié sur le blog : dispo ici.


 

Voilà pour le récap de ce mois de septembre très chargé ! Le mois d’octobre est parti sur les chapeaux de roue aussi avec déjà quelques records, je vous ferai un article à la fin du mois !

Bonne journée à tous :)