L’art de dire non au bureau

dire-non

Dire non, c’est difficile. Ça nous place dans la situation inconfortable de passer pour la personne qui est là pour emmerder le monde. Et pourtant, dire non plus souvent est une des clés de la réussite, surtout dans le milieu professionnel. Dire non à un déjeuner de famille ne vous servira pas à grand chose. Dire non à une réunion inutile au boulot pourra par contre vous faire gagner un temps précieux.

Dire non pour mieux filtrer ce qui est important et ce qui ne l’est pas

On peut vite se retrouver débordé par les réunions et par une accumulation de choses inutiles juste parce que l’on s’est engagé à le faire, que l’on a dit oui, et qu’on ne peut plus revenir en arrière. À chaque fois que je suis invité à une réunion ou à un call, je n’accepte pas de suite. Je réfléchis rapidement à la pertinence de dire oui, ou de dire non.

say-no-steve-jobs

Si je n’ai pas d’intérêt ou de plus-value à apporter à cette invitation, je refuse, je dis non. Cela me fera gagner 1h de productivité où je pourrais vraiment travailler sérieusement sur des projets qui ont réellement besoin d’attention. La plupart du temps, on peut remplacer 1h de réunion par un mail synthétique. Il ne faut pas avoir non plus la phobie des mails. On pense que la surcharge de mails nous fait perdre du temps, mais c’est à nous de s’organiser pour bien trier ses mails, savoir les traiter de façon efficace, et surtout de le dire quand vous ne voulez plus recevoir un certain type de mail.

Oser dire non, et expliquer ses choix pour que les gens comprennent

Pour tous ces moments qui kidnappent votre attention, et qui ne méritent pas votre temps ni votre concentration, il faut oser dire non. Mais dire non, ça ne veut pas dire d’être agressif, il suffit de le dire avec tact et finesse, et tout va bien. Essayez un jour de refuser une réunion, mais sans vous excuser et avec le sourire. Si vous vous excusez, on va penser que vous êtes débordé, que vous n’êtes pas organisés, et que vous manquez à vos obligations.

say-no-productivity

Hey, assumez un peu. Dites non à cette réunion, calmement, avec le sourire, et expliquez que vous pensez que vous estimez que vous n’avez pas de pertinence à y assister, et que vous préférez recevoir un mail récap, et que vous restez dispo si on a besoin d’une aide concrète de votre part. Et n’hésitez pas à dire que vous préférez consacrer ce temps à un projet important de votre côté.

Quand on refuse sans raison, on passe pour un con. Quand on refuse en étant clair et transparent, les gens commencent à prendre du recul, à réfléchir, et vont se dire au fur et à mesure qu’au final, cette réunion n’était peut-être pas utile, que vous avez raison, et le prendront bien. Comme tout dans la vie professionnelle, il suffit de bien présenter ses choix de manière objective, et tout va bien.

Essayez chaque semaine de compter combien de fois vous dites non

Allez, on se lance un défi ? Pendant une semaine, prenez le challenge de réfléchir à chaque fois si une réunion ou un call est important ou non. Et osez dire non, osez vous affirmer. À la fin de la semaine, comptez combien de fois vous avez dit non, essayez d’imaginer le volume de temps et d’attention que vous avez pu économiser, et le bien-être que vous avez pu gagner au bureau, en étant moins surchargé, plus productif, et moins englué dans un agenda qui n’est plus le vôtre.