Le grand défi qui attend les réseaux sociaux après le mobile : les objets connectés

objets-connectés-médias-sociaux

L’histoire des réseaux sociaux a toujours été inattendue. De leurs débuts hésitants jusqu’à l’hégémonie contemporaine, peu d’analystes ont pu prévoir les évolutions qu’ont pris les plateformes sociales dans notre société.

1. Brève historique des tendances sur les réseaux sociaux

S’il fallait synthétiser rapidement les principales ères des réseaux sociaux, on peut les lister de la façon suivante :

  • 2004 à 2006 : la découverte de ces nouveaux usages
  • 2006 à 2008 : la multiplication des fonctionnalités
  • 2008 à 2010 : la monétisation, la densification des offres publicitaires
  • 2010 à 2012 : la verticalisation des apps, l’internationalisation des services
  • 2012 à 2014 : la grande transformation vers le mobile-first

Et ensuite ? Maintenant que ces différentes ères sont arrivées à maturité, les principaux réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Pinterest, Google+) sont tous à peu près au même niveau technologique. Ils disposent d’une plateforme dotée de nombreuses fonctionnalités sociales, connues et appréciées des utilisateurs. Ils disposent de nombreuses offres publicitaires rentables (Tumblr, Pinterest et Instagram ont été les derniers à rentrer dans la danse). Ils sont présents à l’international, et sont très efficaces sur le mobile.

2. Les réseaux sociaux doivent impérativement s’adapter aux tendances technologiques

Nos usages étant en perpétuelle évolution, les réseaux sociaux doivent s’adapter. Ce ne sont pas les réseaux qui doivent proposer des changements, mais ils doivent s’adapter à ce que les gens en attendent. Comme le précise Biz Stone dans son dernier livre, les principales forces actuelles de Twitter n’ont pas été inventées par les équipes en interne, mais pas les utilisateurs eux-mêmes. Les retweets, les #hashtags, les @mentions, les applications tierces, l’usage mobile : tous ces éléments ont été créés par l’usage.

Si les réseaux sociaux veulent continuer à croître, ils doivent s’adapter aux nouveaux usages des internautes. Et justement, quels sont les principales tendances technologiques actuelles ? Certes, il y en a beaucoup. Les imprimantes 3D ? Oui, mais tendance peu corrélée aux réseaux sociaux. Les drônes ? Pareil. L’anonymat, le culte de se déconnecter ? Tendance encore trop immature. Les objets connectés, les voitures autonomes, la réalité augmentée ? Mille fois oui.

3. Sans aucun doute, les objets connectés représentent le plus grand défi

Selon le cabinet Gartner, on estime qu’en 2020, plus de 30 milliards d’objets de la vie quotidienne seront connectés à internet, et donc potentiellement aux réseaux sociaux. Trente milliards. Vous vous rendez compte. C’est 5 objets connectés en permanence à internet pour chaque personne vivante dans le monde. Trente milliards.

Que ce soit des montres, des lunettes, des brosses à dents, des voitures, des maisons, des skateboards, des vélos, des bracelets, des chaussures. Tout sera connecté, la technologie actuelle permet « d’upgrader » tout objet existant sur Terre en objet connecté, en lui rajoutant des fonctionnalités supplémentaires.

4. Les opportunités infinies des réseaux sociaux sur ces nouveaux matériels

Si on commence à y réfléchir, les réseaux sociaux peuvent s’intégrer partout. On peut imaginer toute sorte d’application. Les réseaux sociaux ne sont plus un site web. Ce sont des univers sociaux, accessibles sur n’importe quel matériel. Twitter, ce n’est plus Twitter.com, c’est une série d’applications mobiles, c’est une app pour Google Glass, c’est une app pour le bracelet connecté Galaxy Gear, c’est une app intégrée à un magasin pour obtenir une réduction en échange d’un tweet, c’est une infinité d’opportunités.

Google vient d’annoncer sa collection d’objets connectés appelée Android Wear. Facebook pourrait développer une app minimaliste qui permet de recevoir et répondre à ses messages Messenger. Ou nous diriger automatiquement  vers un événement auquel on a répondu « attending ». Foursquare pourrait nous avertir par vibration dès qu’un de nos amis est à proximité. YouTube pourrait permettre d’uploader en vidéo et de vivre en temps réel votre séance de surf. Et ainsi de suite.

5. Privilégier l’usage, et non pas le support

Dans tous les cas, les réseaux sociaux doivent s’adapter le plus rapidement possible, doivent s’adapter à nos usages, à nos envies. Et faisons attention à ne pas avoir cette réflexion dans le mauvais sens.

  • La réflexion qu’il ne faut pas avoir : comment utiliser les objets connectés pour les rendre sociaux. L’idée n’est pas de faire passer les supports avant les usages.
  • La réflexion qu’il faut avoir : quels sont les usages des internautes sur les réseaux sociaux, et comment les rendre disponibles et meilleurs sur les objets connectés qu’ils utilisent ou vont utiliser.

Sans aucun doute, les objets connectés sont en passe de devenir une révolution industrielle et de s’installer profondément dans notre vie quotidienne, et ils comment déjà à le faire, pour les plus early-adopters d’entre nous.

Et vous, quels usages, quelles applications sociales voyez-vous apparaître sur les objets connectés de demain ?

D'autres articles plutôt cool