Les 4 réseaux sociaux et apps qu’on ne reverra sûrement plus en 2015

tumblr_nhrbgrcViM1s60g1po3_1280

Elles ont fait beaucoup parler d’elles, elles ont séduit beaucoup de nouveaux adeptes, elles ont généré beaucoup de discussions : de nombreuses applications et plateformes sociales sont nées en 2014. Si la majorité de ceux qui les ont essayé ont apprécié la prise en main, peu d’entre elles vont vraiment percer et continuer leur croissance cette année.

Voici ma liste des 5 applications et réseaux sociaux qu’on ne reverra peut-être plus en 2015, après avoir eu leur jour de gloire dans votre smartphone ou votre ordinateur.

1. Ello, le réseau social sans publicité et bon pour la vie privée

image

  • Potentiel de survie cette année : 5%
  • Pourquoi Ello ne survivra pas : malgré de belles promesses éthiques et une philosophie louable, personne ne veut utiliser un réseau social avec des fonctionnalités limitées et où on a peu d’amis. Pourquoi partir de Facebook alors qu’on a déjà tous ses amis là bas et davantage de fonctionnalités.
  • Comment Ello peut sauver sa peau : en rajoutant des fonctionnalités, en proposant un réel intérêt aux utilisateurs. La vie privée et l’absence de publicité sont des bonus mais ne peuvent pas être l’argument principal pour séduire les internautes.

2. Jelly, l’application de questions/réponses sociale et collaborative

image

  • Potentiel de survie cette année : 10%
  • Pourquoi Jelly ne survivra pas : si le concept de poser des questions à ses amis et amis de ses amis et de pouvoir répondre aux questions de ses proches sur mobile, on a tendance à préférer le faire directement sur les réseaux sociaux en question (poser sa question sur Twitter, ou sur Facebook), ou alors chercher une réponse sur les moteurs de recherche traditionnels. J’admire beaucoup Biz Stone pour son travail, mais bien souvent dès qu’une app veut changer les habitudes des internautes, il est difficile de de vraiment s’imposer sur le long terme.
  • Comment Jelly peut sauver sa peau : continuer à faire de la sensibilisation, montrer que l’app est une réelle plus-value dans l’utilisation, ajouter des fonctionnalités qui pourraient enrichir l’expérience et inciter les utilisateurs à revenir plus souvent sur l’app ainsi qu’à répondre aux questions des autres. Biz Stone avait justement annoncé le jour du lancement de Jelly qu’il savait que le plus dur était de continuer sa croissance au-delà de la première année.

3. Secret, l’anonymat n’est finalement pas la recette miracle

image

  • Potentiel de survie cette année : 20%
  • Pourquoi Secret ne survivra pas : le contenu n’est souvent pas au rendez-vous et les utilisateurs trouvent peu d’informations réellement intéressantes sur le réseau. Même si c’est le contenu qui est intéressant dans un message, c’est surtout l’émetteur qui importe. Enfin, la nouvelle version de l’app a déçu la majorité des utilisateurs.
  • Comment Secret peut sauver sa peau : en recherchant ce qui marche vraiment, peut-être aller chercher quelques idées chez Yik Yak, une app similaire qui fait un carton aux US et qui semble bénéficier d’une popularité encore plus importante.

4. Yo, la simplicité a des limites

image

  • Potentiel de survie cette année : 20%
  • Pourquoi Yo ne survivra pas : l’application est fun à utiliser, mais malheureusement cela manque d’une rélle utilité. Si on l’utilise avec plaisir pour ‘poker’ ses amis, si quelques marques l’utilisent (comme le PSG qui envoie un ‘yo’ à ses fans à chaque but de son équipe), le potentiel est pour l’instant limité. Et on a vu que de nombreuses alternatives avec davantage de contexte avaient connu un beau succès : Beer (Yo pour prendre une bière avec ses amis), Emojli (Yo uniquement avec des smileys), ou encore Lovz (Yo pour envoyer une pensée à son amoureux/se).
  • Comment Yo peut sauver sa peau : en proposant davantage de contexte, en ajoutant des fonctionnalités plus intéressantes, tout en restant dans sa philosophie de simplicité, de minimalisme et de rapidité, et pouvoir proposer aux marques, médias et autres organisations de s’y intégrer pour donner du contenu intéressant. Aussi, l’intégration avec les objets connectés peut en faire une app encore plus intelligente.

Et vous, quelles sont les autres réseaux sociaux et apps que vous avez utilisez en 2014 et qui semblent vouées à disparaître cette année ?

Nouvel article : les 4 réseaux sociaux et apps qu’on ne reverra sûrement plus en 2015 – http://t.co/L1TlHneuNc pic.twitter.com/ujCAj8T60Z

— Alexandre Jouanne (@jouanito)
January 7, 2015