Mes challenges perso pour 2018

objectifs-perso-2018-jouanito

Edit : je vous avais partagé cet article en début d’année, je viens de le mettre à jour avec un update à date pour chaque item (à date de fin février).

On dit souvent que prendre des bonnes résolutions c’est inutile. C’est vrai, on peut décider de changer de vie et de prendre des résolutions n’importe quel jour de l’année. Je crois surtout qu’il n’y a pas de règle et que l’important est de trouver la bonne façon de se challenger et de progresser.

Au début de chaque année, on a cette tradition avec 3 amis proches de se partager nos challenges pour l’année qui arrive. Ces choses qui vont nous faire sortir de notre zone de confort et qui vont nous faire devenir une meilleure personne. Partager ses objectifs permet de se rendre redevable car tu t’y es engagé. Voici mes objectifs pour 2018.

1 — Continuer le switch vers le minimalisme
Moins de possessions matérielles, moins d’objets, moins de fringues, etc. Je considère que j’en suis à 80% de mon switch vers le minimalisme, déjà enclenché l’année dernière. Il ne reste plus qu’à aller au bout. J’ai d’ailleurs commandé une nouvelle armoire 2x plus petite que celle que j’ai en ce moment pour me forcer à réduire ce que j’ai chez moi.

Edit : switch vers le minimalisme aujourd’hui à 90%. Plusieurs meubles passés aux encombrants, beaucoup de fringues données à l’association qui s’occupe de les récupérer dans mon quartier.

2 — Continuer mes habitudes quotidiennes
L’année dernière j’ai installé une app pour m’imposer des réflexes dans ma vie quotidienne. Aujourd’hui ces réflexes sont devenus des habitudes et je n’y pense plus, j’ai donc supprimé l’app et l’objectif est simplement de conserver ces habitudes avec lesquelles je suis à l’aise. Quelques exemples : inbox zero, couper les notifications de mon tél, manger végétarien, faire du sport tous les jours, apprendre quelque chose d’utile tous les jours (via un article ou un livre), dormir 7h par nuit minimum, etc.

Edit : toujours aucune notification sur mon tél, toujours inbox zero dans ma boite mail, végétarien à 90% avec des très bonnes sensations. La seule chose sur laquelle je n’ai pas réussi à m’améliorer pour l’instant, c’est le fait de ne pas assez lire, j’ai encore trop de bouquins en attente et que je n’arrive pas à avancer.

3 — Continuer à courir (toujours plus)
Ça fera évidemment l’objet d’un article dédié, mais cette année sera encore très sportive. Au-delà de toutes les courses officielles et de l’aventure adidas Runners Paris, les 2 objectifs principaux seront d’aller chercher un gros chrono sur marathon et de courir 3000km dans l’année.

Edit : tous les feux sont au vert sur la partie sportive. 220km courus en janvier, 320km courus en février, très bonnes sensations dans les jambes. Les prochaines courses officielles : le semi de Paris (04/03) et le marathon de Nantes (22/04).

4 — Commencer à consommer de manière responsable
Chaque achat est un vote. Quel impact écologique j’ai en achetant ça ? Est-ce que je cautionne la façon dont telle chose est fabriquée ? J’essayerai cette année de me forcer à consommer plus équitable, plus local, plus éthique, en étant vraiment aligné avec la philosophie des marques que je consomme. Facile pour certaines choses (food par exemple), plus difficile pour beaucoup d’autres choses.

Edit : bien avancé de ce côté là, malgré mon manque de connaissances sur le sujet. Je ne vais plus du tout dans les supermarchés classiques depuis mi-février, uniquement magasins bio / équitables. Au-delà du côté healthy, j’essaye le plus possible de consommer responsable, équitable, bio et proche du zero-waste. Beaucoup plus difficile à faire qu’à dire mais c’est en route.

5 — Apprendre à investir intelligemment
Chose sur laquelle je ne me suis pas encore vraiment penché et qu’on prend au sérieux souvent trop tard dans sa vie. J’ai envie d’avoir les idées claires sur comment je veux / je peux placer mon argent, quelles sont les opportunités intéressantes, les différences entre elles, celles qui correspondent à mon profil, etc. Je me suis fixé un objectif d’épargne d’ici la fin de l’année.

Edit : pas encore commencé à réfléchir à ce point là, je vais m’y mettre d’ici cet été. En attendant j’ai désinstallé mon app Coinbase, je me suis engagé à ne regarder qu’une fois tous les 3 mois l’état de mon portefeuille de cryptos.

6 — Participer à des initiatives de bénévolat
Avoir un impact sur d’autres personnes est une des choses les plus enrichissantes. Je n’ai pas encore exploré les possibilités, mais par exemple commencer dans mon quartier dans un domaine où j’ai quelque chose à apporter, en consacrant une partie de mon temps à du bénévolat local.

Edit : ce point là avance aussi, j’ai prévu de m’investir à partir de mars / avril dans l’association des Entretiens de l’Excellence, qui favorise l’égalité des chances et la diversité des origines sociales dans l’éducation, et notamment l’accès aux études supérieures pour les jeunes issus de situations difficiles.

7 — Tester une retraite silencieuse vipassana
Peut-être l’expérience personnelle la plus difficile (et bizarre). Les retraites vipassana commencent à être à la mode parmi ceux qui bossent dans la tech et les start-ups (Jack Dorsey, Loic Le Meur) et consistent à une phase de plusieurs jours en dehors de tout contact avec le monde extérieur et avec la technologie. J’essayerai d’en faire une de quelques jours cet été.

Edit : pas encore commencé à planifier ce challenge.

PS : je change aussi de job en avril !

Bring it on, 2018 !

  • Adele

    je découvre ton blog (je ne pense pas être vraiment dans la cible : femme, pas très digitale, pas réseaux sociaux pour 2 sous, “veille”…) et pas mal de choses me parlent dans tes articles. Sur le minimalisme, j’ai lu cet article que j’ai trouvé intéressant : https://www.society-magazine.fr/minimalisme-non-rien/. Au-delà des biens dont on veut se débarasser, quelle est la vraie quête ? Je pense toujours à cette phrase de Pascal :”Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos, dans une chambre.” Alors, je ne partage pas le point de vue car je crois beaucoup aux interactions avec les autres. mais cela me parle car la quête de toujours plus, ailleurs ne rend pas toujours heureux. Et l’article me donne envie d’aller lire le bouquin de Dominique Loreau. Sur le point de la consommation raisonnable, mon mari est radical : il ne prend pas l’avion. Ce qui complique les choses pour les vacances mais c’est une autre histoire. Et on a quelques marques de fringues hommes qui font des choses sympa : bleu de paname, 1883 (certains jeans sont pas mal). Et si tu vas l’année prochaine au salon made in France, il y a pas mal de marques qui se développent. En sport, la marque Raidlight fait aussi des choses made in France

    • jouanito

      Merci beaucoup pour le commentaire ! Pas dans la cible mais un peu quand même. Je vais regarder 1883, je ne connaissais pas cette marque encore. Et oui clairement, l’avion est le plus problématique. On a beau faire des efforts toute l’année pour du zero-waste et réduire son empreinte carbone, un seul trajet en avion et ça casse tout.

      • Adele

        C’est 1083 (distance la plus longue d’un point à autre de la France) et non 1883. My mistake. Et sur l’avion, ça me pose personnellement un problème 😩 On a eu la chance d’un peu bouger dans le vaste monde avant qu’il ne prenne ce virage. Sache quand même que quelques destinations en Europe sont accessibles en train 😂 Mais bon, moi je prends l’avion et on finit par se retrouver.