Mon équipement running pour le printemps 2015 : ultra boost aux pieds

ultraboost

La finale de la #boost battle run, c’était il y a déjà un mois. La folie de cette soirée est un peu retombée, on a pu se reposer un peu. La nouvelle saison ne commence que le mois prochain, on a encore un peu le temps de se préparer, de faire un break, même si on continue à courir toutes les semaines.

Depuis le semi-marathon de Paris, je me suis réservé le mois de mars pour me reposer un peu. L’arrivée des beaux jours me donne envie de partir à Cabourg. C’est le premier week-end en Normandie, il fait gris, mais moins gris que d’habitude, et il ne pleut pas, donc on peut considérer que c’est l’été.

J’en profite pour faire un rapide shooting au bord de la plage de Cabourg avec ma tenue running pour le printemps 2015.

image

image

Depuis cette fameuse finale, j’ai eu la chance d’avoir les ultra boost aux pieds et de tester ces nouvelles beautés sur le bitume parisien. Depuis, j’ai un peu de mal à m’en séparer et à remettre mes précédentes paires.

image

Pour le semi-marathon de Paris, en discutant avec des potes, tout le monde me dit qu’il faut que je mette mes adizero, car c’est la paire la plus légère et parfaite pour faire une bonne performance. Cylien me le répète plusieurs fois (sachant qu’il court le semi en 1h15, je l’écoute un peu plus que les autres). Le matin du semi, je n’en fais qu’à ma tête et je lace mes ultra boost.

image

image

Je me sens bien dedans, elles sont équilibrées, elles sont légères, elles sont confortables. Je me fixe au départ de la course un objectif de 1h35 (ce n’est que mon 2e semi, le premier bouclé dans l’objectif des 1h40, je descends au fur et à mesure la barre). Je fais les 2 premiers tiers de la course avec Nadim et Laura qui accélèrent progressivement. Vers la rue de Charenton, je les abandonne (ils sont tous les deux plus rapides que moi d’une manière générale). Je finis ce semi bien dans mes baskets, pile dans mon objectif de 1h35. Parfait.

image

On est déjà presque au printemps, mais il fait encore un peu frais, donc je garde en ce moment deux épaisseurs en haut et en bas, pour courir léger tout en étant au chaud. J’ai abandonné la veste de running, qui m’a accompagnée tout au long de l’hiver.

image

En bas : collant long supernova (adidas) / short (adidas). Le collant est la version hivernale (il est beaucoup plus épais qu’un collant classique) mais quand vous avez l’habitude d’aller courir en soirée quand il fait nuit, c’est idéal.

En haut : t-shirt moulant ultra (adidas) / t-shirt #boostsentier (adidas). Le nouveau haut moulant de la collection #boost est une tuerie. En matière absorbante dans le dos, il descend bien en dessous des hanches et jusqu’aux coudes, dans un dessin militaire violet très réussi.

Aux pieds : chaussures ultra boost (adidas). Très bonne surprise, ces ultra boost sont pour moi la force tranquille : discrètes, légères, sans faire de bruit elles ont pris tout ce qui était bien dans toutes les précédentes paires adidas pour les mettre en un seul modèle.

image

Pour ce qui est de la suite, la nouvelle saison #boost reprend début avril. Le nom change légèrement, le concept aussi, tout s’améliore, on vous annoncera tout ça en temps et en heure.

De mon côté, j’ai plusieurs objectifs en tête, notamment m’attaquer à la fameuse barre des 40 minutes aux 10km, réussir à courir plus souvent (je n’ai pour l’instant le temps d’aller courir une seule fois par semaine – en plus de mes matchs de football tous les week-ends), et me trouver une montre de running pour laisser mon téléphone tranquille pendant mes runs.

Si vous voulez rejoindre notre team, il n’est jamais trop tard, et c’est par ici (parce que oui, on est déjà presque 1.200 dans la team).

Crédits photo : Lucie / Produits : adidas / Cabourg, mars 2015.

D'autres articles plutôt cool