J’ai testé la Fitbit Surge

tumblr_ntqzz0GhXJ1s60g1po5_1280

Je cours depuis plusieurs années, et sans être obsédé par les statistiques, j’ai toujours apprécié pouvoir tracker mes sorties pour connaître mes performances, et améliorer mes chronos. Sans que ce soit systématique, j’ai toujours eu mon téléphone en main ou dans un brassard pour garder une app de tracking pendant mes runs.

Un téléphone, c’est lourd, c’est fragile, ce n’est pas idéal pour courir. Bien évidemment, les montres de running sont la solution, mais je n’ai vraiment jamais été convaincu par un modèle en particulier. Certaines ont un design parfait mais manquent de fonctionnalité, certaines sont ultra-complètes mais leur design raté, c’est assez difficile de trouver pile ce qu’on veut.

image

Aujourd’hui, focus sur la Fitbit Surge, que j’ai eu l’occasion de tester cet été. Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que je l’utilise, assez pour pouvoir vous faire un retour détaillé dessus.

Globalement, l’expérience globale est excellente, l’univers Fitbit est très complet, et on repart de leur solide univers fitness / santé pour ajouter des fonctionnalités sportives. Initialement, Fitbit ce sont des bracelets connectés pour analyser votre activité physique (nombre de pas, calories brûlées), et votre sommeil. Avec la Surge, on se lance dans le running, et c’est plutôt réussi, que ce soit du point de vue hardware (la montre) ou software (l’app).


Focus sur le hardware (la montre)

La bracelet en lui-même est pour moi le grand point fort du produit. La montre est esthétique, discrète, minimaliste et sobre. Surtout, elle est légère et agréable à porter, la matière étant très souple, la montre ne donne pas de douleurs au poignet et s’adapte à vos mouvements. À contrario des montres qui utilisent des matériaux non-flexibles.

Le design est vraiment réussi, et cela change des autres montres qu’on peut voir sur le marché, qui ressemblent plutôt à des boussoles d’orientation qu’autre chose. Là, on a quelque chose de beau et discret, ça fait du bien. Dispo en noir, bleu ou rouge, je vous conseille fortement celle en noir, qui se porte avec tout, même quand vous ne faites pas de running.

image

La légèreté est l’atout principal de la montre, tout est compact, tout s’imbrique bien, et c’est assez étonnant de voir qu’autant de fonctionnalités (puce GPS, cardiofréquencemètre, etc) sont logées dans ce petit truc. Encore une fois, quand on compare aux autres montres, il n’y a pas photo.

La batterie est très satisfaisante, je ne sais pas exactement combien de temps elle dure, mais je la recharge très peu souvent. Si elle m’indique que la batterie est faible, il y en a de toute façon encore assez pour partir pour un dernier run avant de la recharger.


Focus sur le software (l’app)

image

Du côté de l’app, on repart avec le logiciel existant de Fitbit, dispo sur une version web et mobile. C’est bien fait, c’est beau. Pour l’instant ce n’est pas là où Fitbit fait la différence, vu que la majorité des apps du marché disposent maintenant d’un bon design et d’une interface agréable à utiliser;

On regrette que les données de nos runs ne soient pas automatiquement exportables sur d’autres plateformes (ex: Runkeeper, Strava). Parfois c’est cool de pouvoir avoir la montre qui nous convient et d’avoir nos stats sur une autre plateforme, où on a davantage d’amis et d’habitudes.


Mon avis : un très bon compromis entre design réussi et fontionnalités efficaces. C’est rare de tomber sur une montre sportive aussi petite, légère et discrète avec tout ce qu’il y a dedans.

Voilà pour la Fitbit Surge. Si vous avez des questions, n’hésitez pas, je suis dispo. Sinon, vous pouvez regarder un peu plus en détails tout ça sur le site de Fitbit.