Comment Instagram a perdu toute sa magie d’antan.

image

Il était une fois, une charmante app mobile

C’est fini les amis, Instagram est mort, la petite et charmante app mobile n’est plus. Instagram est maintenant un monstre du web, un service global, avec son petit accessoire mobile. Kevin Syström l’a annoncé hier officiellement, la plateforme est donc entièrement accessible sur le web (pour rappel, le web ce sont les ordinateurs, à l’opposé des tablettes et smartphones). La plateforme est surtout favorisée sur le web, tout est fait pour la rendre globale, et tuer son côté “mobile” et son aspect de proximité, de voyage, de découverte.

Où est passé le charme d’Instagram ?

Depuis son rachat par Zuck, Instagram se plait à multiplier les équipes produit et développer une multitude d’updates plus ou moins utiles. En avait-on besoin ? Certainement pas. On en avait un peu peur, c’est arrivé, les règles ont changé, la machine Facebook-Instagram est lancée et a décidé de tuer ce petit esprit qui nous plaisait tant, ce charme insaisissable des débuts d’Instagram, comme un jouet, que l’on ne veut pas lâcher, une occupation addictive sur son iPhone. C’était bien, c’était doux, comme dans un rêve.

Une immersion dans la découverte, que l’on abandonne

C’était justement sa spécificité au mobile qui rendait Instagram si spécial, si unique, comparé à tous les services sur le web. C’était que l’app était développé exclusivement pour les smartphones, pour une utilisation mobile, pas une utilisation devant son ordinateur et accessible à tout le monde. Lorsqu’on a les yeux rivés sur son portable, on est en immersion totale, comme dans une bulle, on ne voit rien d’autre, on est concentrés, on découvre les photos de ses amis, on capture l’instant présent, cet instant précieux, pour le partager à son petit cercle. Le jeu en restait là, notre petit sourire au coin des lèvres aussi. Désormais, toutes les photos sont publiques, la plateforme web devient primordiale, il n’y a plus d’intimité, de curiosité.

Au revoir, tamagotchi de la photo

Quand une app est exclusivement mobile, c’est un jeu, une aventure, une découverte. Quand elle passe la frontière vers le web, cela n’est plus une aventure, on se retrouve perdu avec plein d’autres informations, immergé dans un univers global, relié à d’autres réseaux, à ses mails, à Facebook, et on perd totalement notre bulle que l’on avait lorsque l’on ouvre l’app Instagram sur son iPhone. Voilà, c’est comme si notre petit tamagotchi était devenu une Playstation sur la place publique. Ce n’est plus drôle.

Alors oui, on continuera à prendre nos photos sur Instagram, mais plus avec la même saveur, plus avec la même excitation, plus avec la même impatience. 

Blog comments powered by Disqus

Notes

  1. jouanito posted this