Comment les marques peuvent utiliser Jelly : les 10 techniques marketing à retenir

image

Depuis le mois de janvier, la toute dernière plateforme sociale dont on entend parler, c’est Jelly. Cette application mobile de questions/réponses lancée par Biz Stone, ex-fondateur de Twitter, peut être un formidable outil marketing, si on sait bien l’utiliser et le maîtriser.

Pour rappel, Jelly permet de poser des questions (accompagnées d’une photo) à ses contacts existants sur les réseaux sociaux, et de recevoir les réponses. On peut bien évidemment répondre aux questions d’autres utilisateurs (nos contacts, ou les contacts de nos contacts). L’application est uniquement disponible sur mobile, à la fois pour iOS et Android.

image

Au final, Jelly est une plateforme infiniment riche en informations, qui permet aux marques d’interagir avec leurs communautés, de poser des questions, d’entrer directement dans un dialogue avec leurs fans. Sur Jelly, pas question de likes, de partages, de retweets, ce que l’on veut c’est des réponses. La grande force de cette application, c’est de générer de toucher une audience qualifiée, déjà connectée à la marque sur d’autres réseaux sociaux, de récupérer des insights sur les produits ou la marque, de récolter des données des prospects et consommateurs. C’est une opportunité unique pour rassembler l’avis des internautes, et les engager de manière interactive.

Pour savoir comment se lancer sur Jelly en tant qu’entreprise, il convient d’abord de tester quelques intiatives, de regarder ce que d’autres marques font déjà, et de réfléchir à ses besoins pour identifier comment Jelly peut répondre à ses objectifs. En attendant, voici quelques exemples et conseils d’utilisation marketing de Jelly.

1. Susciter l’intérêt pour un nouveau produit

Objectif et bénéfices : faire connaître un produit, un service, un événement, une opération, une actualité, générer de l’enthousiasme, fixer un rendez-vous, attiser la curiosité des internautes. Cela permet de réaliser un teasing efficace, de récupérer les premières impressions de sa communauté, de donner un sentiment d’exclusivité et d’avant-première.

image

Une marque qui le fait : Orange. Pour le lancement de son nouveau produit (surprise, mais je vous annonce déjà que c’est plutôt cool), Orange a décidé de lancer un teasing sur Jelly, avec plusieurs aperçus rapides de son nouveau produit, en demandant les premières impressions des fans et de tater le niveau d’impatience.

2. Organiser des jeux-concours

imObjectif et bénéfices : générer de l’engagement, attirer de nouveaux adeptes de la marque, occuper les internautes de façon amusante, faire gagner des prix. Cela permet de mettre en avant ses produits tout en amusant sa communauté.

image

Une marque qui le fait : Ben & Jerry’s. Pour se lancer sur Jelly, la célèbre marque de crèmes glacées a décidé de réaliser un beau concours sous la forme d’une devinette mathématique et gourmande : combien de pots peut-on mettre dans un contenant d’une certaine taille ? La réponse est 487, mais c’est surtout drôle, positif et adapté à l’image de marque.

3. Divertir la communauté avec un quizz

Objectif et bénéfices : poser des questions en rapport avec son secteur, amuser sa communauté, faire découvrir de nouveaux sujets, tester ses fans sur leurs connaissances, les engager dans une discussion interactive. Cela permet de faire agir les fans, de les faire parler, de stimuler leur imagination.

image

Une marque qui le fait : Airbnb. Régulièrement, la plateforme de voyages lance des quizzs à destination des amateurs de voyage, c’est agréable à voir, on se prend facilement au jeu, et on a envie de répondre aux prochaines devinettes.

4. Créer des discussions sur des thématiques intéressantes

Objectif et bénéfices : engager son audience sur son secteur, sur des thématiques proches de son business, et qui intéressent votre communauté. Cela permet de récupérer des insights utilisateurs, des avis de consommateurs, d’identifier les attentes de vos prospects et de récolter des données très qualifiées.

image

Une marque qui le fait : General Electric. Très active sur les nouveaux réseaux sociaux, GE utilise Jelly en animant des discussions autour de la science, de la connaissance, de l’innovation. En parfaite adéquation avec son ADN.

5. Connaître les préférences des consommateurs

Objectifs et bénéfices : se rapprocher de ses clients, connaître leurs préférences, identifier les produits et les services existants les plus populaires et demandés, savoir quelles sont les envies des clients pour éventuellement adapter son offre.

image

Une marque qui le fait : Fodor’s. En tant que société spécialisée dans le voyage et le tourisme, Fodor’s active ses fans en leur demandant où ils souhaiteraient partir, connaître leurs destinations préférées, etc. Si cette pratique peut paraître anodine, cela permet aussi d’anticiper des besoins, des envies et préparer de nouvelles offres.

6. Repérer les grandes tendances émergentes et attentes de son marché

Objectif et bénéfices : repérer ce que ses consommateurs et prospects aiment, ce qu’ils apprécient, ce qu’ils aimeraient consommer, ce qu’ils consomment déjà et qui pourrait intégrer votre offre. Cela permet de connaître l’enthousiasme ou le désintérêt pour un produit, une couleur, une saveur, un nom, un modèle, une forme, etc.

image

Une marque qui le fait : Whole Foods. Tout simplement en demandant aux internautes leurs préférences culinaires, on peut connaître les grandes modes dans les cuisines des ménages, et proposer des promotions/réductions ou offres spéciales par la suite avec des produits adaptés.

image

Une autre marque qui le fait : Asos. Dans le monde de la mode, Asos est l’associé parfait du hipster. Pour optimiser les prochaines collections, autant demander directement aux fans ce qu’ils pensent de certaines tenues.

7. Travailler son image de marque

Objectif et bénéfices : se donner un peu plus de visibilité, optimiser sa notoriété, faire rêver, donner aux fans le meilleur de la marque. Cela permet d’établir sa présence sur cette plateforme, de mettre en avant ses produits, sa marque, son slogan, et de communiquer des contenus positifs autour de son entreprise.

image

Une marque qui le fait : Nando’s. La chaîne de restauration rapide (malheureusement pas encore présente en France) utilise l’app pour publier des contenus esthétiques, de belles photos de ses produits, pour donner l’appétit aux fans et mettre l’eau à la bouche.

image

Une autre marque qui le fait : Reebok. Tout simplement en mettant ses produits en avant avec des photos esthétique, la marque de sportwear demande la validation du style par ses fans. Facile, rapide, et ef

8. Lancer des mini-jeux ludiques

Objectif et bénéfices : rien à gagner dans ces mini-jeux pour les fans, à part quelques minutes de détente, d’imagination et de divertissement. Poser quelques devinettes, essayer de lier tout ça à votre secteur d’activité, et le tour est joué.

image

Une marque qui le fait : Marriott. La luxueuse chaîne d’hotellerie est déjà lancée sur Jelly. Après avoir été une des premières marques mondiales à utiliser la fonctionnalité Instagram Direct, ici Marriott nous plonge dans l’univers du voyage et du transport, de façon amusante.

9. Donner le pouvoir aux fans

Objectif et bénéfices : laisser le contrôle de sa marque aux fans, leur proposer de prendre des décisions, de voter pour quelque chose que l’entreprise va réaliser par la suite, comme si les fans étaient présents dans la salle de réunion et pouvaient donner leur avis. Une formidable idée collaborative pour impliquer la communauté dans la vie de l’entreprise et l’évolution des produits.

image

Une marque qui le fait : CNN. Tout simplement, choisir le nom d’une prochaine émission télévisée, ou modifier le nom d’une émission actuelle. On pourrait appliquer cette technique pour un restaurant, pour choisir la prochaine recette qui sera cuisinée, par exemple.

10. Mobiliser autour des associations et oeuvres caritatives

Objectif et bénéfices : dynamiser la notoriété d’une association, d’une ONG, d’un programme humanitaire, ou de toute autre organisation à but non-lucratif. Jelly est la plateforme parfaite pour interagir avec les donateurs, leur demander un avis, les mobiliser et lancer de nouvelles initiatives.

image

Les organisations qui le font : la fondation Livestrong (financée par le cycliste Lance Armstrong) mais on a aussi vu quelques autres associations incitant les utilisateurs de Jelly directement à faire des dons de $5 ou $10 depuis leur mobile avec un lien vers le formulaire de don. Efficace.

Et vous, quelle est votre utilisation de Jelly ? D’autres marques qui ont retenu votre attention sur cette nouvelle app ?

Blog comments powered by Disqus

Notes

  1. rookieweb reblogged this from jouanito
  2. jouanito posted this