Pourquoi la détox digitale ne sert à rien

detox-digitale

Depuis quelques mois, je vois de plus en plus d’initiatives se lancer à propos de la détox digitale, mettant en valeur le fait que se déconnecter de la technologie est quelque chose d’indispensable. Ça en devient une mode, un truc branché, une vraie tendance qui fait bien. Cette expression de détox digitale est désormais sur toutes les lèvres, et on veut tous la sortir le lundi matin à ses collègues de boulot.

Pourtant, la détox digitale est à mon sens inutile et n’aide absolument pas à mieux contrôler son rapport à la technologie. Quand on dit mieux contrôler son rapport à la technologie, comprenez réduire le temps passé sur son smartphone vs. le temps passé à des activités de la ‘vraie’ vie.

J’avais d’ailleurs écrit à ce sujet un article il y a un peu plus de 2 ans, qui abordait l’importance de se déconnecter de la technologie. Deux ans, c’est une bonne période pour gagner en maturité, et c’est surtout le moment pour compléter cette réflexion. Se déconnecter de la technologie, c’est bien, mais ça ne suffit pas pour progresser individuellement et mieux contrôler sa relation à la technologie et aux médias sociaux.

C’est maintenant l’occasion d’aller plus loin et de dépoussiérer ce concept de détox digitale, qui n’est là que pour le côté sexy de l’expression, qu’on a envie de lancer à ses potes quand on part en week-end, et qui au final n’est qu’un pic d’humeur qui repart aussi vite qu’il est arrivé.

La détox digitale n’a pas d’utilité à court terme

Repartons du début. Quel est l’objectif clamé par la détox digitale ? Soulager sa vie de son addiction à la technologie et se recentrer sur la ‘vraie vie’ pour enfin profiter de ce qui importe vraiment, pour ne plus être menotté à son smartphone. Comme si la technologie ne peut pas se contrôler et qu’il faut fuir pour rester maître de soi même.

image

Et est-ce que la détox digitale marche ? Oui. Pendant 2 jours. Enfin, pendant le nombre de jours où vous êtes déconnectés. On se sent mieux, on respire l’air frais, on discute avec ses amis dans un bar plutôt que sur Whatsapp, génial. On respire le grand air, on fait attention au monde qui nous entoure, nos sens sont plus réceptifs. Et puis on revient de week-end, on finit sa cure de détox digitale, retour à sa routine quotidienne. On reprend son addiction, on reprend son smartphone de la même façon qu’avant. La détox digitale était finalement qu’un mirage qui n’a fait que passer devant ses yeux. Ça ne laisse pas de trace indélébile. Ça faisait du bien, mais tout le monde reprend ses habitudes une fois que c’est fini. On est presque soulagé de pouvoir reprendre son petit vice.

Comme quand on fait un régime pendant quelques jours à manger uniquement fruits et légumes. Le meilleur moment est finalement quand on a le droit de commander un burger et un cheesecake, c’est-à-dire reprendre ses habitudes alimentaires qui nous ont poussé à faire un régime.

La véritable alternative : apprendre à contrôler la technologie au quotidien

Ce qu’on recherche vraiment dans la détox digitale, c’est de se sentir mieux, d’être plus serein et de maîtriser la technologie au lieu de la subir. Et ça je pense que tout le monde est d’accord. La détox digitale a de l’intérêt dans l’idée, mais il ne faut pas uniquement rechercher la détox éphémère, il faut plutôt essayer d’injecter au fur et à mesure des bonnes habitudes dans son quotidien, pour ne pas se laisser prendre par la spirale de la technologie. Si c’est pour alterner périodes de stress et périodes de détox, je ne vois pas l’intérêt.

Là où je veux en venir, c’est qu’au lieu d’enchaîner détox digitale sur détox digitale, il est bien plus efficace de réfléchir à comment on peut, de manière individuelle, mieux contrôler son rapport à la technologie. Et ce pas pendant un week-end, mais à long terme pour que notre quotidien soit mieux équilibré et plus serein.

Est-ce que ce n’est pas le bon moment pour supprimer tous les jeux plus ou moins inutiles sur votre smartphone ? C’est quelques minutes de gagnées que vous pouvez utiliser pour autre chose. De mon côté, c’est ce que je fais : je n’ai plus aucun jeu sur mon téléphone, et ça fait bien longtemps que c’est le cas. L’idée est d’utiliser la technologie pour qu’elle nous soit utile, gagner en productivité vs. en perdre. Je préfère avoir des apps qui me facilitent la vie plutôt que des apps qui certes me détendent pendant un certain laps de temps, mais qui me font aussi perdre ce laps de temps pendant lequel je n’ai au final rien fait d’intéressant pour moi.

Est-ce que ce n’est pas le moment de se forcer à ne plus utiliser son smartphone le soir avant de s’endormir ? Est-ce que ce n’est pas le moment de ne plus passer 1H par jour à scroller son fil Twitter ou Instagram juste pour passer le temps ? Est-ce que ce n’est pas le moment de commencer à optimiser petit à petit son temps passé sur le digital pour être davantage dans le moment présent ?

Bref, tout ça pour dire : c’est l’addition de toutes ces petites habitudes qui au final vous permettent de perdre moins de temps sur votre smartphone et d’améliorer votre rapport à la technologie. Plus d’efficacité, moins de stress, donc plus besoin de détox digitale, puisque vous êtes déjà serein dans votre quotidien.

Je n’ai pas mis une liste exhaustive de bonnes habitudes à prendre ici, et c’est volontaire. Chacun ses habitudes. Je n’ai pas la même utilisation de mon smartphone que vous, et c’est normal. À chacun de trouver ces petits trucs qui vont vous faire gagner 10 minutes à droite à gauche et qui font qu’on rigolera devant tous ceux qui vous diront qu’ils partent en week-end faire une détox digitale.

Et vous, pour ou contre la détox digitale ?