Pourquoi Yahoo! va réussir à sauver Tumblr, malgré toutes les critiques

yahoo

Yahoo! vient d’acquérir Tumblr. Ainsi soit-il. Beaucoup de bruit autour de ce rachat, surtout aux États-Unis.

Tumblr n’est pas si populaire en Europe, il faut quand même se mettre dans la tête qu’aux US, Tumblr  a un peu la même image que Facebook en 2006/2007, où en tant qu’ado on va écrire tout ce que l’on pense de sa vie quotidienne, on va partager des contenus (images, vidéos) à caractère humoristique ou même porno à tous ses potes. Trois raisons à ce phénomène, c’est que Tumblr n’attire pas les parents, les vieux, qu’il n’y a pas de publicité, donc un réseau cool, et que Facebook a complètement changé son positionnement où l’utilisateur doit raconter sa vie réelle, de façon ordonnée, et a perdu tout son côté fun.

Les utilisateurs se révoltent

Voilà le topo. Et lorsque la rumeur du rachat par Yahoo! se répand, les utilisateurs de Tumblr se sont en quelque sorte révoltés, s’indignant du fait que ce réseau cool abandonnaient ses utilisateurs pour récupérer le cash d’une grande entreprise capitaliste, le grand méchant loup en quelque sorte.

image

Disons le haut et fort, Tumblr est un hipster, et Yahoo! a l’image du vieux parent rabat-joie qui veut tout contrôler et qui va casser toute cette bonne ambiance. Comme si Yahoo! débarquait dans la soirée Tumblr, rallume la lumière et criait “tout le monde dehors, la fête est finie.”

Les craintes sont que Yahoo! détruise toute la magie de Tumblr dans une stratégie commerciale et capitaliste. Seulement, il faut être lucide et prendre un peu de recul…

image

La situation était inévitable

Tumblr était dans une impasse. Tout le monde connaît les principaux chiffres d’affluence du réseau social, donc on va éviter de les rappeler. Tumblr était ultra-populaire, voilà tout, dans le top 10 des sites les plus visités, et davantage populaire que Facebook chez les jeunes aux US.

Mais voilà, ces deux dernières années, Tumblr a gaspillé $85 millions pour fonctionner sans pour autant apporter aucune réponse quant à sa stratégie de monétisation. Pourtant, on commence à comprendre comment monétiser un réseau social désormais (publicité, freemium ou affiliation), ce n’est pas si compliqué, et puis il existe beaucoup de conseillers dans le secteur pour trouver une solution.

J’avais d’ailleurs écrit un article sur leur stratégie de monétisation lorsque Tumblr avait annoncé de nouvelles solutions publicitaires. Mais bon, avec un ticket d’entrée à $100.000 et peu de possibilités de retour sur investissement, cette stratégie n’était pas suffisante.

David Karp, à la tête de Tumblr, n’avait hier que 2 solutions : faire une nouvelle levée de fonds pour soutenir de nouveaux investissements et frais de fonctionnement. Ou vendre.

Yahoo! en tant que sauveur providentiel

Mais pourquoi tant de personnes voient le diable dans ce rachat ? Ne serait-ce pas justement la bonne solution ?

Certes, si c’était le Yahoo! d’il y a quelques années qui avait racheté Tumblr, il aurait été sage de s’attrister de cette opération. Mais je pense qu’il faut que l’on change l’idée que l’on se fait de Yahoo! Il faut passer à Yahoo! 2.0, à une nouvelle entreprise qui a des ambitions fortes, qui a une vision différentes, plus terre-à-terre, une vision positive. Il ne s’agit plus de grands financiers à la tête de l’entreprise qui ne comprennent rien à la technologie et qui cherchent seulement à réduire les coûts.

image

Désormais, Yahoo! est dans une stratégie d’innovation, on cherche à avoir la meilleure plateforme du web, à avoir les meilleurs outils sociaux, à innover, à dépasser ce que font les autres. On est plus dans une optique défensive, mais dans une optique offensive. Vous pensez vraiment que le Yahoo! de Marissa Mayer est un Yahoo! bordélique et destructeur ? Je ne pense pas. Loin de là. Si on m’annonçait ce rachat il y a 2-3 ans, j’aurais désapprouvé cette décision, car l’entreprise n’avait aucune vision ni aucun management crédible pour assumer ce rachat. Mais lorsque l’on m’annonce ce rachat cette année, ça me semble logique, et surtout de bonne augure.

Yahoo! aujourd’hui, c’est la volonté de construire une plateforme web complète et cohérente. Comme Google l’a fait l’année dernière, la stratégie est de rassembler et d’uniformiser tous les produits de l’entreprise pour les faire rentrer dans un tout cohérent et utile pour l’utilisateur, un hub social pour faire concurrence à l’univers Facebook et à l’univers Google.

Dans son annonce officielle du rachat (dans un post Tumblr, évidemment), Marissa Mayer précise certains points. Déjà, Tumblr restera indépendant, et ne deviendra pas par exemple Yahoo! Blogs. D’autre part, David Karp restera chef du produit (on a appris d’autres sources qu’il resterait à ce poste pendant au moins 4 ans selon le contrat). Ensuite, Marissa parle avec ses mots, avec nos mots. Pas de discours travaillé, mais une parole transparente, et ça fait du bien. “Promis, on ne va pas tout foutre en l’air” nous dit-elle. Elle nous dit aussi que la stratégie de Tumblr restera celle de l’équipe actuelle, la mission de Yahoo! étant de les aider à améliorer la plateforme encore plus vite, encore mieux, et permettra d’augmenter le trafic de Yahoo! de 50%. Allez lire le post de Marissa, il est très instructif, et surtout honnête.

Facebook a réussi avec Instagram, pourquoi pas Yahoo ?

On oublie souvent cette comparaison. Les utilisateurs d’Instagram avaient eu la même réaction que ceux de Tumblr à l’annonce du rachat par Facebook. Disant que Mark Zuckerberg allait tuer toute la magie autour de l’app et la transformer en un produit Facebook Photos, totalement inintéressant. Le résultat ? Facebook a gardé l’app indépendante, lui donnant davantage de fonctionnalités, la plateforme continue de grandir, tout le monde est content. Pourquoi Yahoo! ne serait pas capable de faire de même ?

D'autres articles plutôt cool