J’ai testé le nouveau casque Parrot

parrot

Tout le monde parle de Parrot à droite à gauche. Le jour où j’ai vraiment découvert Parrot et où j’ai commencé à être fasciné par cette boite, c’est lors de la conférence #leweb à Paris il y a quelques années. Henri Seydoux, le PDG de la boite y intervient presque chaque année, et c’est un peu mon intervention préférée à chaque fois.

Sans parler de digital, de marketing ou de web, Henri Seydoux raconte paisiblement son aventure, les nouveautés lancées par Parrot, ses ambitions, ses impressions sur ce qu’il se passe en ce moment. Un vrai plaisir de l’écouter, et qui montre que Parrot est une entreprise qui sait ce qu’elle fait, qui lance des produits sans copier les autres, en suivant son propre chemin.

Parrot, la start-up française qui fait rêver

image

Quand je veux décrire Parrot, je ne sais pas comment la décrire. Une marque de drônes, une marque de casques audio, une start-up, une grande entreprise française, une révolution technologique. Je ne sais pas. Tout pourrait décrire Parrot. Et c’est un peu pour ça que je suis très fan de cette marque. Un peu comme pour Apple. C’est à la fois une marque d’ordinateurs, une marque de téléphones, une marque innovante, l’entreprise rêvée, une multinationale, une start-up, une usine à design, un monstre financier. Bref, on aime ou on aime pas mais on a toujours cette affinité particulière avec ce genre d’entreprises.

Quand leur premier casque Zik était sorti, j’étais parti l’essayer direct. Comme un gamin. Quand il y a un produit avec autant de potentiel, tout ça pensé par des frenchies et designé par Starck, ça donne envie. Vraiment envie.

Déjà, la première édition de ce casque était une belle réussite. Certains disent que le prix est trop élevé, mais c’est leur positionnement. Haut de gamme ou rien. Un peu massif, le design était tout simplement superbe, pour une fois que Starck sort un produit qui fait l’unanimité. Petite parenthèse, j’adore tout ce que fait Starck, même les produits que tout le monde trouve moches, donc je suis plutôt facile à convaincre sur ce sujet, mais il faut avouer que le casque Zik était une réussite.

La nouvelle édition : le casque Zik 2.0, toujours avec Starck

image

Cette année (le casque est sorti fin 2014), il était temps de changer un peu d’air, de dépoussiérer ce casque avec une nouvelle édition. Roulement de tambours, c’est le Zik 2.0. Simplicité et minimalisme dans le nom, ça nous convient très bien. On s’évite un nouveau nom inutile et perché.

Il y a quelques semaines, on me propose de tester le casque. Assez excité à l’idée de le tester dès sa sortie, j’ai donc eu la chance et le plaisir de faire tester la bête à mes oreilles. En ayant déjà essayé la précédente version, je savais à peu près à quoi m’attendre et je savais d’où on partait.

image

Cette nouvelle édition apporte une vraie retouche nécessaire à ce casque. On retrouve les mêmes lignes et les mêmes courbes, mais avec beaucoup plus de couleurs. En plus des classiques en noir ou en blanc, cette année on retrouve du bleu électrique, du jaune, du orange vitaminé (cf. photos) et du moccha, tout ce que l’on veut. Un peu comme à l’époque des iPod qui étaient sortis dans toutes les couleurs de l’arc en ciel.

Ce nouveau casque garde bien évidemment ce qui a fait le succès de son petit frère : le design par Starck, le confort au niveau des oreilles, la taille réglable, la surface tactile au niveau de l’oreille droite pour contrôler le volume, faire pause et changer de chanson. Bien évidemment, il reste toujours pliable, il est toujours sans fil, et la batterie tient beaucoup plus longtemps qu’avant.

image

Ensuite, ce qui change vraiment, c’est aussi et surtout l’ingénierie à l’intérieur, que l’on peut contrôler via l’application mobile. Avant il n’y avait que quelques réglages possibles, maintenant on peut tout contrôler de A à Z, des basses aux aigus, d’une ambiance pop à hip-hop, de la profondeur du son, et de plein d’autres réglages dispo sur cette app. Je ne vous fais pas la liste compète sinon cet article ne finira jamais.

Mon avis : très bon équilibre entre design et qualité audio

Pour résumer, le casque est très confortable, beaucoup plus léger que son prédécesseur, plus coloré, et facile à transporter. En plus de toutes ses fonctionnalités dispo sur l’app mobile, le son est excellent. L’isolation du bruit extérieur est une merveille, on entend absolument rien, sauf le son de votre musique.

image

Le petit plus : activer l’annulation du bruit extérieur, le tout sans mettre de musique. Au boulot ou dans les transports, c’est un bonheur de pouvoir profiter d’un moment de silence complet, pour se concentrer, se reposer, se vider la tête et faire le plein de sérénité.

Bref, le casque Parrot Zik 2.0 est dispo et il est très cool – toutes les infos dispo ici.

Crédits photo : Sarah Tew, CNET.