Vivez en direct un week-end avec adidas Runners Paris

adidas-runners-paris-live-blog

Hello à tous,

Ce week-end c’est le grand rendez-vous pour la team élite adidas Runners Paris : la course du Paris – Versailles du dimanche matin. Pour vous faire vivre tout ça en temps réel, je vous propose un live-blog pendant 48h de tout notre week-end !

Vous pouvez déjà me suivre sur Facebook – sur Twitter – sur Instagram – sur Snapchat (jouanito) et via le hashtag #whyirunParis. Et pendant tout le week-end, j’actualiserai cet article avec ce qu’on fait, où on est, tout ça. Le programme s’annonce assez exceptionnel, alors accrochez-vous.

C’est parti pour ce live-blog ! J’espère que ça vous permettra de suivre toutes les coulisses de notre aventure, et de faire un peu partie de notre team le temps d’un week-end. Je vous poste au fur et à mesure dès que j’ai des photos et un peu de 4G :)

Vendredi – 19h15 – L’arrivée dans notre temple

Arrivée à l’INSEP avec la team élite (les 100 meilleurs runners de Paris). Comme depuis plusieurs mois, on a l’habitude de venir ici pour s’entraîner. Ce soir, c’est notre dernière séance avant notre course de dimanche. Et on peut dire qu’on est accueillis comme des rois.

insep-adidas-runners-paris-01

C’est en tout cas une sensation de privilège génial que je ressens à chaque fois que je rentre dans ce temple du sport français. L’impression d’être pourri-gâté et chanceux de pouvoir avoir accès à cette institution qui te donne des ailes. S’entraîner là où vivent les meilleurs athlètes français, c’est juste indescriptible.

insep-adidas-runners-paris-02

Vendredi – 20h – La balnéothérapie

On passe à l’atelier balnéothérapie. Le concept ? Alterner 1 minute dans un bain chaud à 38° / puis 1 minute dans un bain froid à 13° / et répéter cette boucle 4 fois. Le but ? Stimuler la circulation sanguine, le tonus musculaire, la force nerveuse, et pas mal d’autres choses. En bref, c’est une excellente façon de récupérer de l’énergie et de faire souffler votre corps. Surtout pour vos jambes si vous êtes un runner. Je vous l’avoue, rester 1 minute dans un bain d’eau quasi-gelée, c’est très, très long. La minute la plus longue de votre vie. Mais quand tu ressors, tu te ressens léger comme l’air, et rempli d’énergie.

insep-balneotherapie-adidas-runners-paris

Vendredi – 20h30 – L’initiation à l’auto-massage

Maintenant qu’on a passé l’étape du bain gelé, on passe à un truc un peu plus cool et vraiment intéressant : l’auto-massage. Car oui, pas besoin d’aller chez un masseur ou un kiné pour apporter à ton corps un premier niveau de massages. Il suffit d’un ‘foam roller’ et le tour est joué. On fait rouler les différents accessoires sur les mollets, les quadriceps, et hop, c’est réglé. C’est surtout hyper-facile à faire chez soi. Vous pouvez choper ce genre d’accessoire pour à peine 20€ (exemples par ici).

auto-massage-foam-roller-insep-adidas-runners-paris

Vendredi – 21h – Le shooting vidéo

On court beaucoup mais on se prend aussi au jeu des photographes et des vidéastes. On a notamment eu le temps de jouer sur la piste d’athlé avec notre équipe de prod. Tu vois qu’on ne fait pas les choses à moitié. Pour pouvoir nous suivre, on a équipé notre caméraman de rollers et d’un équipement digne d’un blockbuster. La réal est signée par le talentueux Matthieu Genre, et tout ça sera à retrouver sur le compte Instagram @adidasFR.

adidas-runners-paris-shooting-video-running

Vendredi – 21h30 – L’apéro healthy

Qui dit élite du running, dit élite de l’hygiène de vie. Chez nous notre philosophie a toujours été de prendre du plaisir, de sortir, de continuer à avoir une vie remplie d’événements, de soirées, d’amis, de bières et de bons restaurants. Mais il faut aussi savoir bien s’alimenter pour être un bon runner, et pousser ton corps vers des meilleures performances.

En plus d’être accompagnés par des coachs sportifs et des diététiciens, on a eu le droit ce week-end à un apéro tout en quinoa et en smoothie au concombre. Tu te demandes sûrement si je deviens fou vu que je passe ma vie à manger des burgers. Et pourtant, c’est intéressant de goûter de temps en temps à d’autres approches culinaires. Il faut savoir sortir de sa zone de confort et d’essayer le plus de choses possibles dans son quotidien. L’apéro était signé la Ginguette d’Angèle, c’est à priori à l’opposé de mon style alimentaire, et pourtant c’était cool.

guinguette-d-angele-paris-adidas-runners-healthy-food

Vendredi – 22h – Le repos du guerrier

Allez, la course c’est dimanche matin. On a besoin de reposer un peu nos jambes pour être au top sur la ligne de départ. Retour par la case maison et un peu de sommeil. On ne dit pas non à un peu de répit au milieu d’un week-end comme celui-ci.

adidas-runners-paris-totebag

Et on repart avec quelques goodies, histoire de représenter comme il faut notre team dans la rue et au moment de la course dimanche. Si tu vois passer un gang de runners avec des vestes blanches et noires, et avec ce genre d’accessoire, viens dire bonjour, c’est juste nous et on est cool.

adidas-runners-paris-goodies

Samedi – 10h – Le réveil

Pas d’alarme, pas de stress. La petite grasse-matinée qui fait du bien la veille d’une course. Chocapic en petit-déjeuner, on ne perd pas les bonnes habitudes. On a rendez-vous cet après-midi avec la team élite. En attendant c’est détente à l’appart ce matin.

Samedi – 11h – Les encouragements

Avec la double casquette leader de Sentier et captain de la team élite, je suis très fier d’écrire une belle aventure avec toutes ces personnes extraordinaires. Chez Sentier, on est 15 personnes à faire partie de la team élite. Une belle brochette de champions, de championnes, mais surtout de potes. J’en ai profité pour écrire un post sur notre groupe Facebook pour présenter chacune de ces personnes. Je ne fais pas un copier / coller ici du post, vous pouvez aller lire le post juste ici.

À vous de deviner où on se cache sur la photo de famille prise hier soir à l’INSEP !

adidas-runners-paris-team-elite

Samedi – 12h – Le dossard

Le moment où la course commence, c’est dès que tu prends ton dossard en main. Je serai donc avec le dossard 1864 sur le torse demain matin. Je suis prêt physiquement et mentalement, il ne reste plus qu’à prendre du plaisir et à courir ! Objectif 1h10 en tête, soit 4 minutes de moins que mon temps de l’année dernière.

dossard-paris-versailles-2016

Samedi – 13h – Prendre des forces

Cet après-midi, on a un programme assez dingue prévu à La Friche Richard Lenoir dans le 11e. Au programme : yoga, détente, étirements, run d’entraînement de 5km, rencontre avec nos pacers, et pas mal d’autres surprises. Derniers moments de calme avant la tempête dirons-nous. Le moment idéal pour prendre des forces et continuer ce live-blog !

paris-versailles-2016-live-blog

Samedi – 15h – La Friche Richard Lenoir

C’est parti pour une après-midi sportive : run de 5km dans le 11e, séance de relaxation, de préparation mentale, et soirée à la cool à La Friche Richard Lenoir.

IMG_-ol9k7t

Samedi – 15h30 – Rencontre avec nos pacers

adidas-runners-pacers

Samedi – 16h – Un run de 5km à la cool

IMG_-ic093w

IMG_-aubbsk

IMG_-omfq0k

Samedi – 17h – La séance de stretching et de préparation mentale

yoga-stretching-preparation-mentale-running-course

Samedi – 18h – Le retour au calme à La Friche

la-friche-richard-lenoir-paris-apero-01

la-friche-richard-lenoir-paris-apero-02

Samedi – 19h – Le blind test et la pétanque

la-friche-richard-lenoir-paris-apero-03

Samedi – 20h – Pizza et bière, combo gagnant

la-friche-richard-lenoir-paris-apero-04

IMG_zpbvm

Dimanche – 6h – Le réveil

Il faut vraiment être motivé pour se réveiller aussi tôt le dimanche matin. Mais c’est à ça qu’on reconnaît les champions ! Petit-déjeuner, café, tenue de running et hop, on est prêts. Arrivée prévue à 7h30 sur le départ de la course pour retrouver le reste de la team élite et nos pacers.

20160924_204852

On a également un réveil musculaire prévu à 8h45 pour commencer à monter en tempo et se mettre dans l’ambiance pour la course. On ira se mettre sur la ligne de départ vers 9h15-30 pour un départ officiel à 10h de la course. Si tout se passe bien, à 11h10 je serai arrivé à Versailles.

Dimanche – 7h30 – Rendez-vous au départ avec nos pacers

Le réveil est difficile mais on retrouve tout le monde pour se réveiller doucement avant le départ. On retrouve nos boosters qui vont nous aider tout au long de la course à aller chercher notre dossard. De notre côté, on est une dizaine à viser 1h10, et on aura 2 boosters avec nous pour imposer le rythme : Hugo et Alex. L’un triathlète et iron man, l’autre une fusée sur 10km, on sera bien entourés.

 

20160925_075619

Dimanche – 10h – Le départ

C’est le moment fatidique. On s’est entraînés pendant 4 mois avec la team élite pour être au top ce matin. On se sent bien. Le départ est donné à 10h pile. Les kenyans et quelques potes partent devant en visant les premières places du classement. On part parmi les premiers sans trop attendre. Il fait beau, il fait chaud, on est en forme. C’est parti !

On enfile les premiers kilomètres entre 4’05 et 4’10 de rythme. Un peu rapide mais on se sent tous bien donc on continue sur ce tempo. On arrive au 6e km, juste avant la côte. Les premiers mètres de montée sont terribles pour moi. Je perds presque 500m sur es acolytes. J’essaye de les garder en vue et de ne pas perdre trop de terrain. Les jambes souffrent pendant les 3km de côtes, mais les encouragements et les supporters sur le bord de la course remontent le moral. On essaye de relancer au fur et à mesure.

J’ai perdu pas mal de terrain sur mon groupe. Maintenant que le plus dur est passé, je sens que tout va mieux, surtout au mental. Je sais qu’on aborde 2-3km de descente, et que je vais pouvoir dérouler mes grandes jambes. Le passage en forêt est un vrai bonheur. Je respire bien, j’allonge ma foulée et je double pas mal de monde pour finalement recoller à mon groupe. On passe le cap des 10km en 44’30. On est sur de bonnes bases.

Plus les kilomètres s’enfilent, plus les sensations sont bonnes. Les jambes sont légères, le souffle facile, pas de fatigue. Difficile d’accélérer plus que ça, mais on continue à imposer une bonne cadence.

On arrive ensuite à garder une bonne allure jusqu’au 12-13e km. C’est encore très vallonné avec beaucoup de faux-plats, de descentes et de petites montées mais il faut s’accrocher. À l’approche de Versailles et de la dernière ligne droite, il se met à pleuvoir. Mais le parcours est plat. Il faut s’accrocher et penser à accélérer. Je place une accélération sur le dernier kilomètre en duel avec un parfait inconnu à côté de moi. On se regarde les yeux dans les yeux en rigolant, comme des gamins qui veulent gagner un sprint. J’aime ce genre de défi et on continue d’accélérer ensemble jusqu’à la fin. Je ne regarde plus ma montre…

Dimanche – 11h09 – Le record !

Et là, le gros smile sur la ligne d’arrivée, avec un record à la clé ! On finit avec un temps très cool de 1h09’42, soit 5 minutes de mieux que l’année dernière, et surtout avec le sourire. Très content de ce chrono et d’avoir couru toute la course avec une belle brochette de potes de la team élite. On s’est tiré la bourre et ça a bien marché.

J’ai même couru 3-4 kilomètres en rab après la course pour aller chercher mon oncle et courir les derniers kilomètres avec lui. Bref, tout s’est bien passé et ça fait plaisir !

paris-versailles-jouanito-running

Dimanche – 12h – Oups, notre camion

On avait un beau camion. Il avait des courbatures comme nous apparemment, il n’avait plus envie de démarrer. On espère te revoir bientôt notre truck adoré !

adidas-runners-paris-camion-truck

Dimanche – 14h – Le brunch qui fait plaisir

Après une course, rien ne vaut un brunch entre potes. On avait pris nos quartiers au Jardin Municipal dans le Marais pour un brunch en plein air avec tout ce qu’il fallait pour reprendre des forces. Et surtout quelques bières pour fêter tous nos records.

20160925_145632

Dimanche – 18h – La sieste

Voilà, il est 18h, je finis d’écrire ces lignes. Le week-end a été long, éprouvant mais rempli de moments géniaux. Il est temps de faire la sieste quelques heures pour se reposer un peu. On se retrouve un peu plus tard :)

La suite arrive bientôt…

D'autres articles plutôt cool